Solidarité France

 

Mis à jour le 12/07/2011


Depuis fin avril, après un très long voyage, des centaines de migrants tunisiens sont arrivés en région parisienne et plus particulièrement Porte de la Villette. Sans abris, nécessitant de soins médicaux et d’une aide alimentaire, ils ont besoin d’une assistance d’urgence.

De fait, le Secours Islamique France, en coordination avec d’autres acteurs humanitaires et sociaux, a décidé d’intervenir et de leur venir en aide. L’objectif est de répondre à leurs besoins et de leur apporter respect et écoute pour restaurer leur dignité.

Ainsi, dès le 28 avril, à partir de 19h, une équipe du SIF a procédé à la distribution de colis alimentaires (salades en conserve, fruits, yaourts, compotes de pomme, barres de céréales, chocolat, lait, eau), de kits d’hygiène (brosse à dents, dentifrice, savonnette, serviette, shampoing, mousse à raser et rasoir) et de duvets. Nous avons ainsi répondu aux besoins de 150 personnes.

Depuis le 2 mai et jusqu'à ce jour, aux côtés du Secours Catholique et de la Société de Saint-Vincent-de-Paul, nous distribuons des petits-déjeuners auprès de 250 migrants. Ceux-ci se composent de café, de lait chaud, de thé, de gâteaux, de jus de fruits et de pains au lait. En parallèle, pour ceux qui le demandent, nous remettons également des vêtements. De plus, grâce à la Mairie de Paris et à l'association Les Restos du Coeur, depuis le 11 juillet, les petits déjeuners sont servis dans des locaux préfabriqués. Cela permet aux migrants de manger assis et dans le calme, et aux associations d'entreposer leur matériel.

Témoignage de Djilali BENABOURA, responsable des Missions Sociales France du SIF et chargé de toutes ces activités (au 26/05):
"Dès 7h du matin, les bénévoles du SIF sont dans les locaux de notre épicerie solidaire à Saint-Denis pour charger la marchandise et le matériel nécessaire et préparer l’eau chaude qui servira pour le thé, le lait et le café. A 7h30, les 80 ou 90 baguettes commandées, quelques jours avant ou la veille, sont déjà chargées, dans le véhicule. A 7h45, l’équipe se dirige vers le périphérique, en direction du square. Avant d’arriver au lieu de distribution, nous apercevons déjà plusieurs groupes assis ou debout qui s’impatientent pour leur premier repas et peut-être le seul de la journée. On décharge tout, on s’installe et déjà une queue interminable se forme. Nous distribuons des morceaux de baguettes coupées en 3 servies avec du beurre, de la confiture, un fruit ou une compote et parfois des œufs durs, le tout dans une assiette en plastique avec cuillère, couteau à tartiner, sucre et serviette en papier ainsi qu’une boisson chaude au choix. En nous remerciant, ils se dirigent vers les bordures du parc pour savourer ce petit déjeuner chaud. Il les aidera à tenir toute la journée. Vers 10h30, l'action est terminée. Nous commençons à ranger. Nous avons pu subvenir aux besoins de près de 250 personnes.
De plus, depuis leur arrivée, les tunisiens nous ont toujours sollicités pour des vêtements et des chaussures. Nous avons remis des pantalons et des baskets à quelques uns. Mais vu certains jeunes marchant aves des semelles ouvertes et béantes, associées à un manque de sous-vêtements, nous avons décidé d'agir. Ainsi nous avons collecté des jeans, des chaussures, des caleçons, des chaussettes et des blousons pour 200 personnes. Nous avons inscrit les futurs bénéficiaires avec leurs tailles et leurs pointures. L’Agence de Don en Nature nous a donné deux palettes et le Secours Populaire nous livrera 150  paires de chaussures en fin de semaine. Nous comblerons le reste des besoins avec les vêtements collectés à Saint Denis."

En parallèle, le SIF vient en aide à d'autres migrants situés à Massy et à Paris.
Ainsi, le 7 mai au matin,
nous avons distribué, avec la Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR), 50 duvets et 50 kits alimentaires et d'hygiène auprès des migrants de Massy et le lundi 9 mai, nous avons distribués des kits alimentaires auprès des migrants situés dans le 8e à Paris.

Le SIF mène toutes ces actions en coordination avec différents acteurs comme la Mairie de Pantin, Saint-Vincent-de-Paul, le Secours Catholique, Médecins du Monde, la FTCR, l'ADN, Emmaüs, La Croix Rouge, Une Chorba pour Tous, les Restos du Coeur et le Secours Populaire. Le concours de tous est donc indispensable et "la solidarité, c'est aussi agir ensemble".

Notre réactivité est possible grâce à nos donateurs et à nos bénévoles.